A savoir pour randonner en Bretagne en période de chasse

La fin de l’été est souvent une période très agréable pour randonner en Bretagne. Pour peu qu’on dispose d’une belle arrière-saison, on souffre moins de la température et les espaces touristiques sont moins fréquentés.

Néanmoins, qui dit randonner en automne dit également randonner en période de chasse. Dans nos 5 départements bretons, la date officielle de l’ouverture de la chasse se situe habituellement le 3e dimanche de septembre. Mieux vaut cependant vérifier chaque année sur le site de la fédération de chasse de son département :

Est-ce dangereux de se balader une fois la chasse ouverte ?

Un randonneur risque-t-il d’être pris pour un lièvre ou une perdrix ? Selon les chiffres officiels, c’est surtout dangereux pour les chasseurs eux-même (source : Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage).

  • en 2015-2016 : 146 accidents dont 10 mortels (à 83% sur des chasseurs)
  • en 2014-2015 : 122 accidents dont 14 mortels (à 86% sur des chasseurs)
  • en 2013-2014 : 114 accidents dont 16 mortels (à 90% sur des chasseurs)

Si le nombre d’accidents mortels tend à diminuer, le nombre de personnes prenant littéralement « du plomb dans l’aile » sur les 3 dernières années a lui tendance à augmenter… Le taux de chasseurs victimes de ces accidents est certes élevé mais vous n’avez pas envie de faire parti des 10 à 20% de dommages collatéraux, n’est-ce pas ?

Conseils à suivre pour se balader sereinement en période de chasse

Pour éviter de transformer une sympathique promenade dominicale en douloureuse mésaventure, il faut faire preuve de bon sens et de prévoyance.

Tout d’abord, renseignez-vous auprès des Offices de Tourisme. Ils seront à même de vous conseiller sur les circuits à éviter et de vous avertir des particularités locales. J’ai une anecdote personnelle à ce sujet. En septembre 2015, une semaine avant l’ouverture de la chasse, nous avions prévu d’aller nous balader en forêt de Brocéliande (Val sans Retour). En se renseignant auprès de l’Office de Tréhorenteuc, on apprît que la forêt de Paimpont est en grande partie privée et qu’une chasse anticipée y avait court. On nous dérouta donc vers le Circuit à la Mémoire de Merlin, qui se situe lui à Saint-Malon-sur-Mel, juste à l’extérieur de la forêt.

D’une manière générale, essayez d’éviter de vous balader là où vous avez de fortes chances de croiser des chasseurs, c’est-à-dire en forêt ou à travers champs. Privilégiez par exemple les sentiers côtiers ou la visite d’un des nombreux villages pittoresques de Bretagne.

Et si, malgré ces précautions, vous apercevez des chasseurs, entendez des chiens aboyer ou des coups de feu tirés, ne quittez pas les sentiers et faites-vous voir et entendre.

Dans tous les cas, dès fin février, vous pourrez à nouveau vous balader l’esprit tranquille !

Participer à la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *